Quelques billevesées glanaient par l’Équipe de Le Chaponoir

Publié le par le chaponoir





Il apparaîtrait que la Big of Valromey, et sa voisine ne recevraient aucuns subsides pour avoir sur son sol  la plus merveilleuse, la plus sensationnelle, la plus exceptionnelle « MINI CENTRALE  CONVERT».

Et pourtant pour la « reine Big » c’était l’affaire du siècle, la dernière implantation qui allait faire de ce hameau d’Ameyzieu (au siècle dernier), la plus moderne, la mieux desservie en fée lumière.

Ce marché aura-t-il été un marché de dupes et pourtant à l’inauguration le beau linge ; le banc et l’arrière banc ; était convié à voir sa splendeur se pavaner lors de son discours d’inauguration, elle jetait des regards de dépit à ce Président du Conseil général (la suite à montrer que cet homme, ce militant avait raison, ce personnage imbuvable à contribuer à la perte et pour beaucoup 85% du conseil général à la droite) ; son apogée, son acmé était arrivé, les trous de sa commune et bien d’autres  les citoyens ont le choix seraient comblés, remplis et maintenant quel résultat : les travaux se multiplient, les dettes aussi, certains mauvais esprit commence à comprendre le galère dans laquelle ils ont plongés leur famille, les ventes de maison commencent, les difficultés ne font que commencer, pour certain « vive la galère », pour d’autres « ils les ont voulus, ils les ont »

La réhabilitation de la maison dite des pauvres ou des fous : de nouveaux locataires sont attendues, après l’Embastillage pour détournement de fonds public, un corbeau, une pie voleuse pourraient l’occuper, le Seran étant la nouvelle piscine à la mode, ils pourront toujours y faire leurs déjections (malheureux poisson, gare à l’asphyxie, leur oxygène devrait être pollué à vie) .

Allez, brave gens ne rêvez pas, ce conte pourrait arriver si la gauche était au pouvoir, le corbeau et la pie sont des bêtes protégées, animaux pour sûre, bestiales pas si sûre.

ET si l’on parlait d’un autre animal comestible le canard ou nain au col rouge, pardon au col de deuil, « no man is white », les contes vont bon train, le dernier qui court, qui court, 30 millions de détournement sur la région voisine, un audit pas jojo, pour le jojo la Bastille Savoisienne en vue, ses sbirettes ou fées d’opérette feraient aussi parler d’elles, en bien naturellement, pas en culture, nous ne reviendrons pas sur la classification des militaires en matière de lettrisme, d’érudisme : les diplômes étant pour cette institution  que de la poudre aux yeux : l’ETRE est humain il représente en son caractère, son esprit tout son savoir, le tout est : d’avoir de l’esprit ; être ouvert à tout, à tous ; les diplômes sont superflus, mais nécessaire, mais non obligatoire pour diriger politiquement une collectivité ; du culot, de bons amis, de l’ambition, les idées des autres, beaucoup de conviction à promettre n’importe quoi sachant que les promesses politiques pour certains ne sont que des moyens pour arriver à décrocher des tire lire.

Détournez l’argent des contribuables à l’air de devenir le sport à la mode, surtout si vos prédécesseurs vous ont laissés une jolie cagnotte le cas le plus fréquent et quasiment général

La droite laisse une cagnotte, que la gauche (pas toute, celle des opportunistes, ceux qui retourne leur veste pour obtenir la place) dépense le plus souvent en 6 mois, un an dans le meilleur des cas.

Exemple : l’élu des boyaux rouges à Hénin Beaumont, pleurez corons, pauvres ex mineurs, vos porte monnaies vont encore se vider un peu plus, ne devriez vous pas emmené cet élu et ses copains au fond de la mine et attendre qu’arrive le coup de grisou providentiel (il n’a pu  faire seul ces détournements, même le trésor publique devait être au courant, ne vous laissez pas berner, endormir, toute l’équipe de ce brave élu doit être châtié). Peut être que si, chaque contribuable lui donnait un coup de pied au C.. cela soulagerez les cocus de la politique, que vous devez regretter cette main tendu les jours de marché, que vous serriez avec plaisir. Allez soyez courageux MARINE arrive, elle va vous soulagez, vous aidez, plus d’étranger dans la commune (attention descendants des polonais, des marocains qui ont été assez courageux pour descendre dans les puits à la place des indigènes, vous serez tous remerciés avec un petit voyage de retour à vos origines) ; ne vous en faite pas Ségo s’excusera et Martine vous accueillera, vous serez logé dans les demeures de Maître à Croix, Marcq en Baroeul, Breucq etc.. Une réquisition des villas des boulevards est prévue, les golfs du sart de Bondues, seront remplis de mobil home.

Bugistes, prenons en de la graine quand la mafia prend en charge une ville, quand la pieuvre vous enserre de ses tentacules, quand on vide les caisses, que l’on embauche les copains sans honte, que l’on se prépare dans les années à venir à vous ponctionner, ce qui va être plaisant ; quand l’excuse du désengagement de l’état ne sera plus justifié ; que vont-ils trouver comme excuse, pour augmenter de 13% ; 13% dans certains cas, dans certaines communes cela ne suffira pas ; 20, 25 et voir 30% seront nécessaire.

Il serait intéressant que le nouveau Conseil Général, qui innove il parait ? publiez la liste des communes les moins endettées, les plus solvables, les mieux gérées, à votre calculette M. Nallet, en tant qu’ancien du CRCA, vous devez avoir votre petite idée ; voilà une promesse que vous n’avez pas faite mais qui rendrez le nouveau conseil général populaire, même les plus extrémistes vous applaudirez. Soyez courageux oh élus de tout bord, de tout sexe, homo ou hétéro, le peuple de l’Ain vous regarde.

CHALLENGE cet hebdomadaire financier le N°153 du 9 avril publié un dossier intéressant :

CES ELUS QUI NOUS COUTENT CHER : Ce que les départements et régions font de votre argent

La Réforme : pourquoi Balladur a calé

1 élu pour 185 habitants, la France détient le record d’Europe

RHÔNE ALPES 16° sur 21 régions dirigé par Jean-Jack Queyranne (Jack comme l’éventreur Londonien, mais seul s’arrête là, la ressemblance)

1211 euros de dépenses par an et par habitant (moyenne sur 2004/2007, investissement + fonctionnement)(2008/2009 va battre des records pour Rhône-Alpes, pour venir se placer parmi les 5 premiers)

355 euros : Impôts régionaux par habitant

34,9 % effort d’investissement  (en % des dépenses)

La moyenne nationale sur les 3 chiffres précédents : 1291 € , 380 €, 35,9%

Des élus régionaux saisis de la folie des grandeurs (dans Challenge les florilèges ne manquent pas, parlons Rhône-Alpes)

Le « Palais » des Rhône-Alpins

 

Cher et clinquant : le nouveau siège de la région Rhône-Alpes est déjà surnommé « le Palais » par les élus U.M.P.. Au départ, les élus étaient unanimes ; il fallait un bâtiment pour accueillir les 1200 agents régionaux qui se pressent dans des préfabriqués autour du siège actuel. En 205, le nouveau quartier de la Confluence, sur la presqu’ile de Lyon, est choisi pour qu’y soit construit le bâtiment destiné par l’architecte Christian de Portzamparc. Le projet est estimé à 96 millions d’euros, mais la facture gonfle pour s’établir à 123,8 millions d’euros (30% de plus) en décembre 2008. Seul point que la démesure n’a pas atteint : le parking, qui n’aura que 435 places, pour 1200 agents, sans compter les délégations des départements qui viennent régulièrement en réunion.

Conseil de l’équipe de Le Chaponoir : 435 places de parking Jean-Jack pour ne plus nous étrangler rend à la vie civil 850 agents et ne reçoit que des délégations de 85 personnes maximum, d’après nos renseignements, entre les malades, les absents, les prêtés, les vacanciers, 300 personnes seraient amplement suffisantes, les doublettes et même triplettes pour les potes sont nombreuses, on parle de sinécure : travaillez au conseil régional est le souhait de tout les agents territoriaux, il y a bien une raison ?

Dépensiers, forcément, les départements :

Leur budget est énorme : quelque 60 milliards d’euros par an. Dont presque la moitié va à l’action sociale.

Alors quand la conjoncture va mal… dans l’Ain on embauche à tour de bras.

Parlons d’abord du N°1 l’AIN : bien classé  87° sur 93 départements

1268 euros par habitant, par an : Dépenses non obligatoires (moyenne par an et par habitant sur la période 2004/2007)

26% effort d’investissement (en % des dépenses)(moyenne par an et par habitant sur la période 2004/2007)

924 euros : Impôts départementaux (moyenne par an et par habitant sur la période 2004/2007)

Moyenne nationale 1402€ ; 23,44% ; 1168€ .

Les chiffres d’Excusitude :

Charente : 3° sur 93 : 1731€ ; 19% ; 1389€

Charente-Maritime : 72° sur 93 : 1349€ ; 24% ; 1003€

Deux Sèvres : 73° sur 93 : 1324€ ; 22% ; 922€

Vienne : 85° sur 93 : 1144€ ; 23% ; 914€

Nos voisins

Isère : 14° sur 93 : 1723€ ; 25% ; 1554€

Savoie : 20° sur 93 : 2252€ ; 32% ; 1502€

Rhône : 28° sur 93 : 1407€ ; 15% ; 1066€

Haute Savoie : 47° sur 93 : 1520€ ; 29% ; 1224€

Pour ceux qui seraient intéressés par l’article complet voir :  www.challenges.fr

 

 

 

Publié dans Texte Libre

Commenter cet article