CE CHER, TRÈS CHER MAIRE DE BELLEY.......... LA HONTE

Publié le par le chaponoir




CE CHER, TRÈS CHER MAIRE DE BELLEY

BELLEYSANS

SI vous avez INTERNET, SI vous ne l’avez pas demandée autour de vous, où constatez nous.

CONNECTEZ VOUS SUR : http://aixlesbains-lejournal.fr/fogninidord.html

 

Vous serez ce que vaut votre MAIRE

En ce qui concerne l’artiste, nous publierons la convention qui est prénommé :

« LA CONVENTION SCÉLÉRATE DU NAIN »

Sachez qu’il a son propre heyraut pour vous le claironner, les heyraut n’avez pas de clairon mais des trompettes, les femmes portaient le henne sur la tête, et le gueux n’avaient rien à manger, si cela continue, Belleysans, vous allez devenir des gueux, même la verdure, même Trotski mauvaise mine n’y pourront rien, encore moins bronzette la quéquette, miss ordi justice ou stabilo, tous ces fées et gnomes n’y pourront rns de malheur ! mes pauvres !


Belleysans, vous vous êtes fait B….,

                     il faudra vous en rappeler le moment venu…………………


                            Fognini (PS) - Dord (UMP):

                          "je t'aime, moi aussi !"

 

 

 

Pourquoi le député-maire UMP d'Aix en Savoie continue-t-il d’assurer le "salaire" du maire socialiste de Belley dans l’Ain ?

 







Ancien directeur de l’Office de Tourisme version associative, Jean-Marc Fognini, pourtant embauché par Grosjean, avait été confirmé dans ses fonctions par Dord en 2001. Puis le même Fognini avait été promu directeur-général de l’Office de Tourisme, version EPIC (et surtout épique !) en 2003.

 Son contrat arrivant à échéance avec les élections municipales de 2008, Fognini aurait très bien pu se retrouver sur le marché du travail. D’autant plus sur le « marché » que, profitant de cette période, le directeur de l’OTT s’en était allé battre campagne (électorale) à Belley, dans l’Ain, sa ville de résidence.

Une bataille menée au nom du… Parti Socialiste, l’adversaire auto-désigné de l’UMP !

  Menant, à l’entendre, son activité politique et son activité professionnelle de front (ce qui faisait bien rire ses subordonnés aixois) Fognini avait réussi, tout en restant salarié à Aix les Bains, à mener à Belley une campagne de tous les jours, voire de tous les instants.

Ses temps « de loisir » lui avaient permis de mener surtout une véritable campagne de déstabilisation du maire sortant de Belley, un UMP bon teint.

Pendant des semaines, de décembre 2007 à mars 2008, on assista donc à ce paradoxe : un salarié (via l'OTT) du député-maire UMP d’Aix les Bains pouvant ainsi impunément prendre sur son temps de « loisirs » (sic) pour aller guerroyer, au nom du Parti Socialiste, contre le maire UMP de Belley dans l’Ain.

 La campagne de déstabilisation contre le maire UMP sortant marcha à fond et en mars 2008 Fognini fut élu maire de Belley. 

A ce moment, il sembla impossible que le nouveau maire socialiste de Belley puisse à la fois exercer ses nouvelles et très prenantes fonctions électives dans l'Ain et continuer d’assurer la direction d’un office de tourisme aussi exigeant (!) que celui d’Aix les Bains.

Et comme son contrat arrivait à échéance, on aurait pu s’attendre à ce que Fognini, le maire socialiste de Belley, s’en allât vendre ses immenses compétences dans son département d’élection.

Et on aurait pu croire également que le maire UMP d’Aix les Bains n’aurait pas été désolé de se séparer définitivement d’un fâcheux qui avait osé battre son « ami » UMP de Belley. Et qui de surcroît n'avait pas fait beaucoup d'étincelles dans le tourisme aixois en chute libre ces dernières années...

 Mais voilà, la raison politique a ses raisons que la raison ne connaît pas : déchu de son titre de directeur-général de l’OTT, Fognini allait néanmoins conserver un salaire (quasi équivalent au précédent) versé par l’OTT d’Aix les Bains ! Par quel artifice ?

C’est tout simple : au printemps 2008 Dord, président de l’OTT d’Aix les Bains a tout simplement décidé de créer une « mission » sur mesure pour Fognini. Laquelle mission consistait, du moins sur le papier, à prospecter de nouveaux clients pour tenter de faire prospérer le Palais des Congrès.

Une mission qui, selon les informations qui ont filtré, coûterait à l’Office environ 50.000 euros par an, sans contre partie de résultats ni de temps de présence. Sympa, non, de la part d'un maire UMP envers un maire socialiste..!

 Dès lors on peut au moins soulever deux interrogations. La première question est d’ordre économique : en échange de cette dépense de 50.000 euros annuels, depuis un an qu’il est « chargé de mission », combien Jean Marc Fognini a-t-il rapporté de congrès nouveaux ? Rien n’ayant été publié sur le sujet, on pourrait croire à priori que la réponse soit très proche de zéro !

Deuxième question, plus politique et donc plus polémique : pourquoi le député-maire UMP d’Aix les Bains aurait-il accepté, alors que rien ne l'y contraignait, de verser un salaire au maire socialiste de Belley dans l'Ain si ce n’est pas pour ses performances en matière de tourisme ou de prospection de congrès ?

Question subsidiaire : cette générosité (avec l’argent des contribuables) trouverait-elle son explication dans ce qui s’est passé dans et autour de l’Office de Tourisme depuis 2003 ? Notamment à propos de la surprenante gestion du Camping municipal .

 A ce sujet, nous avons retrouvé une note officielle de l'OTT dans laquelle, tout en le tutoyant comme un vulgaire collègue, l'ex-directeur se payait ouvertement la tête du député-maire-président:
"j'ai bien noté "ta" volonté (...) contrainte que je ne suis pas en état de garantir". Quant au "P.S." (sic), il complétait l'ironie, sans doute! (voir ci-dessous)

C'est à ce genre de courrier qu'on découvre où sont les vrais patrons à Aix.



P.S. (pour post scriptum) : nous recevons régulièrement de nos correspondants à Belley quelques échos sur le comportement du maire socialiste de la cité et en avons déjà publié quelques uns. ......................... 


·        
Un âne peut en cacher un autre

 

Le projet d'un musée à Belley est un vieux projet qui a du mal à voir le jour. Après le projet du Musée d'art sacré , abandonné car peu susceptible d'attirer les grandes foules, l'adjointe aux affaires commerciales fait hi han! et lance son intention de créer le musée de l'âne .Un responsable du tourisme à Belley lui a conseillé de prévoir des locaux assez vastes car il y aura du monde à mettre dedans- à commencer bien sûr par la municipalité actuelle!

Le journal l'avait déjà écrit: "quand j'entends le mot culture, je sors mon tracteur"

 

·         Salut l'artiste!

Le 10 février 2009 une artiste plasticienne locale demandait une salle pour exposer les travaux de ses élèves, comme cela se fait chaque année. 8 jours plus tard, l'artiste recevait un courrier lui demandant les noms de ses élèves.En accord avec ses élèves, elle demanda la raison de cette question. Courrier resté sans réponse à ce jour.

Le 3 avril, enfin ! la mairie daigna répondre que le 23 mars, une convention avait été prise pour les expositions à la salle des Fêtes et au Palais épiscopal concernant les expositions, et que de ce fait un même artiste ne pourrait exposer que tous les 2 ans.  L’artiste a demandé la copie de cette convention. Elle attend toujours. Fognini crée ainsi une discrimination entre les catégories d'artistes, puisque il ne semble pas que les musiciens, acteurs ou danseurs soient concernés par cette mesure. Il est utile de rappeler que les artistes plasticiens n'ont pas le statut d' intermittents du spectacle et ne vivent d'aucune aide publique .La gauche socialiste, plus pure, plus solidaire que tout le monde, empêche donc des artistes de vivre de leur art.  Et puis tout le monde sait - en France et dans le monde entier- que les artistes se bousculent pour exposer à Belley, ville connue internationalement pour ses manifestations culturelles (humour).Témoin cet artiste de Chambéry qui a compté les mouches pendant 3 semaines au Palais épiscopal, et qui, vu la foule de visiteurs, ne fera pas une pub délirante pour Belley auprès de ses collègues: entre les artistes c'est le téléphone arabe et certains lieux sont marqués d'une croix à jamais!

Publié dans Texte Libre

Commenter cet article