CULTURE vous avez dit CULTURE, à gauche ou à droite, surtout pas de responsabilité, les fées seraient elles irresponsables ?

Publié le par le chaponoir







SCÉLÉRATE NON PSYCHÉDÉLIQUE, pour ne pas dire issue de la psychiatrie, peut être après un passage à Aix les Bains.

Drôle de convention, surement dans un camping ?

Que ce soit pour la salle des fêtes ou le palais épiscopal, nous relevons des anomalies flagrantes, même qui relèvent purement et simplement de la justice, ou de tout simplement du service des urgences, ouf à Belley il existe encore, pour combien de temps ?

Quelques exemples

Article IV

L’exposant est tenu de faire respecter l’ordre durant toute la durée d’exposition : faut-il que l’organisateur de l’exposition emploie des vigiles armés ou  des maîtres chien, la question doit être posée.

Article V

Pour le palais épiscopal

L’exposant devra s’assurer :

-du maintien libre des passages et issues de secours (normal, passage des secours)

-de la fermeture des portes (moins logique)

-de l’extinction complète des lumières, en liaison avec l’agent municipal, gardien du palais épiscopal.

Il est à dire que l’agent municipal est un bon à rien, incapable seul de la fermeture des portes, de l’extinction complète des lumières ; voilà pourquoi nous concluons que cela relève de la psychiatrie, il serait temps de se séparer d’employés responsable de bâtiment qui ne savent même pas éteindre complètement le dit bâtiment ; (grave celui qui a pondu de telle insanité, un stage en maison de repos ou au C.P.A. de Bourg en Bresse devient nécessaire).

Article VI

Assurances – responsabilités.

L’exposant est responsable des dégâts, accidents ou troubles qui pourraient être occasionnés par les personnes admises dans la salle, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du bâtiment 

Pour le palais épiscopal : Est-ce à dire que des classes venant à la bibliothèque, des jeunes, des moins jeunes ; qui squattent le jardin pour des activités réprouvés par la loi, par exemple des fournitures, des échanges.. Ce qui est le lot quotidien ; qui  auraient des attitudes, des gestes incontrôlés, l’exposant serait responsable de tout le bâtiment et ses alentours, heureusement Saint Anthelme ne rentre pas dans le lot (un périmètre de responsabilité aurait du être inclus dans cette convention).

Pour la salle des fêtes : J’invite les exposants à mettre des nervi auprès de chaque issu, de surveiller d’où arrivent les visiteurs, de les faire fouiller à l’entrée, l’aide de la police municipale devrait être obligatoire, ils surveilleraient les agents municipaux , les protégeraient quand à l’extinction des feux ils abaisseraient les interrupteurs, enfin à la fermeture des portes. 

LE POMPON, il n’y a pas de petit profit, les artistes sont des riches c’est e notoriété publique !

Article VII

Communication

-L’appui à la promotion de la manifestation par le Service Communication – Culture, à savoir : envoi de mailings ou cartons d’invitation (280 minimum) à des fichiers internes, aide à la diffusion d’affiches, et autres supports de communication (serait ce la revue municipale ?). Vous noterez donc que pour la communication les exposants sont à la botte de la mairie, qui veut seul en retirer les lauriers, l’exposant paie, mais la mairie dispose, vicieux cet article (nous espérons avec le salaire reçu par M. le maire d’Aix les Bains, il fait la promotion là bas aussi, malheureusement il apparaitrait qu’il n’est pas plus doué ici que là ?).

En conclusion : Les conventions concoctés, peaufinés par la municipalité démontrent à quel point la bêtise n’a aucune limite ; « le ridicule ne tue pas «  dit on, mais il peut donner une mauvaise image de marque d’une municipalité, en un ans cela est déjà notoire, un petit peu plus ne nuit à personne.

 

BUGISTES SOYEZ FIERS, VOTRE CAPITAL VOUS SURPRENDRA TOUJOURS.  

Publié dans Texte Libre

Commenter cet article