REACTIONS PS LOCALE ET UNE DERNIERE DU PRESIDENT

Publié le par le chaponoir





MERCI DANIEL
OUI TOUS NOUS PENSONS QU'IL Y AURA DES RETOMBEES POUR LA CIAT
POUR LA POLEMIQUE - POURQUOI ARTEMARE
TOUT LE MONDE A SON IDEE
SEUL LE DEPUTE ETIENNE BLANC, CONNAIT LA VERITE TOUTE LA VERITE

MAIS SUREMENT PAS CE CHOIX POUR FAIRE MONTER L'EGO D'UNE PERDANTE, QUI EST AU BOUT DE SA VIE POLITIQUE, REJETEZ PAR LES ADHERENTS DE SON PROPRE PARTI, SON BOURRAGE DE CRANE NE PREND PLUS
POURQUOI GACHEZ UNE REUSSITE EN RACONTANT DES C........, OUI MALGRE LES CRITIQUES? LE VILLAGE A SUT  SE MOBILISER, MAIS PERSONNES DU VILLAGE N'EN PROFITERA
VOUS VERREZ LE PRESIDENT PAR SA VISITE OU LE CONSEIL GENERAL OU LA CCV SERONT ACCUSES DE L'AUGMENTATION QUE VONT FORCEMENT SUBIR LES HABITANTS D'ARTEMARE

Publié dans ECHOS DIVERS

Commenter cet article

Artemare Démocratie 13/09/2009 12:36

On fait tout un flan de cette visite présidentielle mais il faut l'avouer, c'est bien moins convivial que le Tour de France ! ». Au carrefour, derrière sa barrière de sécurité, Daniel avoue sa déception. Cet habitant d'Artemare, comme d'autres, aurait aimé profiter d'un peu plus près de la venue de Nicolas Sarkozy. Mary-Anne venue de Saint-Martin de Bavel « exprès pour embrasser le Président » se console en se disant qu'elle verra « peut-être passer la voiture. Pourvu qu'elle ne roule pas trop vite ! ». Hier dans ce charmant village du Bugey de 1 200 âmes, les consignes de sécurité étaient strictes. Sans invitation, impossible d'approcher le gymnase, théâtre du discours présidentiel dévoilant la stratégie de la France dans la lutte contre le réchauffement climatique. Dans leur grande majorité, les gens du crû, comme à Culoz, ont donc vécu la visite « de loin ». Entre déception et indifférence mais sans changer grand-chose à leur quotidien. Finalement, seule la présence des gendarmes sortait de l'ordinaire. « D'habitude, c'est beaucoup plus vivant, témoigne Nathalie Cellier au Tabac-presse. Mais là, on nous a tellement dit que ça allait être galère pour circuler que les gens sont restés chez eux ». À la boucherie-charcuterie, c'est la même constatation. Mais pour le patron, Hervé Riou, pas le temps de beaucoup discuter. « Les clients sont peu nombreux dans la boutique mais finalement c'est aussi bien car on ne manque pas de travail ! C'est nous qui préparons la collation pour le Président et ses Ministres. On fait aussi le buffet pour les journalistes » explique, souriante, sa femme Catherine. Pour elle la journée est importante. « Bien sûr, vous trouverez toujours des gens pour râler mais il y a aussi beaucoup de gens contents de savoir que le Président de la République est dans notre village. Ils restent discrets, c'est tout. Pour une petite commune, c'est un évènement ». À l'Hôtel-restaurant Michallet, il est prévu de décaler le service vers 14 heures. « Nous recevons des gens de la Préfecture de l'Ain et des élus de la commune » indique Claude Michallet sur le pas de sa cuisine. Il y a aussi ses nounous avec leurs poussettes qui rentrent pour le déjeuner de midi avec les enfants dont elles ont la garde. « C'est dommage, nous, on ne verra Sarkozy que ce soir à la télé ! ». En début d'après-midi, le Président reparti, les journalistes pliant bagages et les gendarmes rendant carrefours et routes à la circulation, Artemare retrouvait déjà le calme qui fait tout son charme.
Émilie Chaumet le Progrès