ACTUALITE BORLOO

Publié le par le chaponoir










Borloo à la tête de Veolia?

Par Bruno Abescat, publié le 23/09/2009 11:10 - mis à jour le 23/09/2009 11:16

 

REUTERS/Charles Platiau

Jean-Louis Borloo, le ministre de l'Ecologie, au volant d'une voiture électrique, le 3 septembre.

Les rumeurs courent sur le successeur du probable futur patron d'EDF, Henri Proglio, à la tête de Veolia. La dernière évoque un couple surprenant: l'actuel ministre de l'Ecologie associé à Patricia Barbizet.

Si la nomination à la présidence d'EDF de Henri Proglio, le patron de Veolia Environnement, paraît désormais acquise, sa succession à la tête du leader français de l'eau soulève encore bien des rumeurs.

Dans les milieux d'affaires, trois scénarios circulent aujourd'hui. Du plus sérieux au plus inattendu.

- Selon le premier, également le plus en vogue, Henri Proglio serait remplacé par Jean-Marc Espalioux (ex-directeur financier de la Générale des eaux), lequel serait secondé par l'un des hauts cadres opérationnels de la maison - Antoine Frérot ou Denis Gasquet.

- Dans la deuxième hypothèse, Henri Proglio conserverait la présidence non exécutive de Veolia.

- Mais une troisième version est désormais évoquée, qui n'a pas fini de faire jaser. Dans celle-ci, Jean-Louis Borloo, ministre d'Etat (Ecologie, Energie, Développement durable et Mer, chargé des technologies vertes et des négociations sur le climat), prendrait contre toute attente la direction non exécutive du groupe. Le ministre trouverait là un joli point de chute. Pour l'épauler, il serait rejoint par Patricia Barbizet à la direction opérationnelle. Actuellement présidente du conseil de surveillance du groupe PPR et, depuis novembre 2008, à la tête du comité d'investissement du Fonds stratégique d'investissement, cette femme d'influence - "un chef d'entreprise d'une grande qualité" disait d'elle Nicolas Sarkozy en la nommant au FSI - retrouverait un rôle et un challenge à sa mesure.

Encore faut-il que ce schéma soit accepté par le conseil d'administration de Veolia, composé de plusieurs "poids lourds", comme Baudouin Prot ou Louis Schweitzer, qu'il faudra convaincre. Il pose aussi une question: qui succédera à Jean-Louis Borloo, le ministre le plus élevé dans la hiérarchie du gouvernement Fillon? Le jeu de chaises musicales ne fait peut-être que commencer.

 

Publié dans ECHOS DIVERS

Commenter cet article