Tient du nouveau dans le coin, à vos bourses, à votre bon coeur

Publié le par le chaponoir





IL FAUT COMPRENDRE QUE les 2 communes les plus chéres ont recus la visite du "Président de la république"
Qu 'Artemare à une cantine 3 étoiles (dans le guide des saouls routard),  un trésor public subventionnés par tous les Valromeysans, les folies des élus se paient, et même très cher, voir amis Artmarois, Artemoise vos impôts fonciers, celà fait AIE ! 
Et le prix de l'eau : La commune la plus chére du Bugey grâce aux rllonges, et en sus elle pue l'eau de javel, la peur d'un attentat (pas à la pudeur, vignette et la blanche du valromey aurait peur, malgré que la cularde seporte bien  elle s'est baignée tout l'été)
Bleu comme majorité ou peut être plus surement BLEU PALE comme couleur de ralliement de "foudre de guerre"

CANTINES : PETITE ETUDE QUI EN DIT LONG...

Tarifs des cantines primaires pour le repas de mid(frais de garde 12h-14h inclus)

COMMUNES COUT (€)  
CULOZ 6,36  
ARTEMARE 6,25  
CEYZERIEU 5,50  
CHAMPFROMIER 5,00  
CORBONNOD 5,00  
VIRIEU LE GRAND 4,65  
CHAMPAGNE EN VALROMEY 4,50  
RUFFIEUX 4,50  
SERRIERES DE BRIORD 4,20  
NANTUA 3,70  
BREGNIER CORDON 3,30  
SERRIERES EN CHAUTAGNE 3,43  
SAINT RAMBERT 3,40  
CHANAZ 3,20  

Certaines communes, souvent plus importantes appliquent un calcul du prix
en fonction du Quotient Familial 
(rapport revenus du ménage/nbre d'enfants)

BELLEGARDE 2,45 à 6,12  
BELLEY 2,85 à 4,85  
GEX 1,60 à 5,20  

Certaines communes accompagnent les tarifs de dispositifs tarifaires particuliers 
---------------------------------------------------
 ex. Virieu : 3.20 € au lieu de 4.65 € à partir de 3 enfants.



Nous remercions les généreux donateurs qui ont permis cet article
nous publierons les différences flagrantes pour les impôts locaux
Amis avez vous lu quelque part dans :Le Progrés, La Voix de l'Ain que des commerces ont fermés à Artemare, bien sûr que non, il estplus facile de parler des ouvertures, en omettant les fermetures, on est démocrate ou on ne l'est pas,

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article