EPHEMERIDE 3 FEVRIER

Publié le par le chaponoir



EPHEMERIDE

MERCREDI 3 FEVRIER

 

CALENDRIER GREGORIEN

34 e Jour de l’année 2010

3e jour de la 5e semaine comptable

 

CALENDRIER JULIEN

St Maxime le Confesseur
21 janvier 2010

Jeûne strict

St Maxime le Confesseur
St Néophyte de Nicée
St Zosime, Evêque de Syracuse
Sts Eugène, Valérien, Candide et Aquilas de Trébizonde
Ste Agnès de Rome
Sts 40 Martyrs de Tyr
St Néophyte de Vatopédi (Athos)
St Maxime le Grec

 

 

CALENDRIER REPUBLICAIN

Décade XIV, Quintidi XV Pluviôse

An CCXVIII


Jour de la « VACHE »

 Charrolaise.jpg

Noire et blanche :Normande AOC de Ruffieu
Blanche : Charolaise AB d'Artemare
(toute ressemblance avec des bêtes existantes seraient fortuites !)

CALENDRIER SARKOZIEN

2 ans et 1 jour qu’il a épousé CARLA BRUNI 1ére

Reste 833 jours de quinquennat de NICOLAS 1er

Jour des « Fonctionnaires » Licenciement possible (lire article fin d'éphéméride) Fin des placards ?

 gréve à la SNCF ce jour 03/02/2010


CALENDRIER BUGISTE

Jours :

Clôture du Conseil général jeunes de l'Ain (mandat 2008-2009)

&

 Vaccination : continue ou fermeture au gymnaste d’Artemare (pour une place au régionale !)

SOS Bugey/Valromey une carte Bleu/rouge aurait été renvoyé en Volvo, si renseignement pour retrouver carte, bonne récompense (6 mois pour une gifle, plus un CD de croassement à vie)

 

ASTROLOGIE

14e jour du signe zodiacal du VERSEAU

CELEBRATIONS

Japon : Setsubun  Fête qui célèbre l’arrivée du printemps (non chômée)

Mozambique : Jour des Héros

Etats-Unis : Jour des quatre Aumôniers Four Chaplains Day : Lors du torpillage du Dorchester pendant le guerre 39/45, quatre aumôniers donnèrent leurs vies pour sauver des soldats

 

DICTONS

« Si le jour de la Saint Blaise est serein, bon temps pour le grain »

« En février, si au soleil ton chat tend sa peau ; En mars, il l’exposera au fourneau »

« A la Saint Blaise, de la neige jusqu’à la queue de l’âne »

« A la Saint Blaise, l’hiver s’apaise »

« Le lendemain de Saint Blaise, souvent l’hiver s’apaise, mais la vigueur il reprend, pour longtemps on s’en ressent »

 

MEDITONS

« Le vieil éléphant sait où trouver de l’eau » Proverbe africain

« Les trente premières années se passent à ne pas pouvoir se réveiller, les trente suivantes à ne pas pouvoir s’endormir »

 

BONNE FÊTE aux :

Calendrier civil 2010 BLAISE

Aussi

Blaisian, Blaisiane, Blasioun, Bleiz

Anschaire, Anskar, Oscar

Claudine

Jean, Evan, Gianni, Giovanni, Hans, Ian, Ianis, Iban, Jack, Jan, Janick, Janis, Jehan, Joanny, Joào, Johan, Johannes, John, Johnny, Jovanni, Juan, Juhans, Nans, Sean, Shawn, Vania, Yann, Yannick, Yannis, Yoann, Yohan ou Yohann, Yohanân, Yvan, Zian

Marguerite, Daisy, Gaëdig, Magali, Maggy, Maguelonne, Margaret, Margarita, Margaux, Marge, Margot, Marjorie, Mégan, Mégane, Méganne, Méghan(e), Peggy, Perle

Nelson

Werburge

 

 

BLAISE le prénom

Etymologie : Pour les Romains de l’Antiquité, blaesus, transcrit Blaise en français, signifiait « qui bégaie, qui balbutie »

Blaise est un prénom masculin, issu du grec Βλασιος.En latin, "blaesus" signifie : qui bégaie, qui balbutie. Cette difficulté d'élocution passait pour être le signe d'une communication avec les dieux, dont le discours était difficile à traduire dans le langage des hommes. Une étymologie populaire rapproche ce prénom du mot breton "bleiz" qui signifie "loup".

 

 

CHIIFFRES

Sarkozien : 833 jours solde de quinquennat, 992 jours de règne

Il reste 331 jours avant 2011

Licencier des fonctionnaires, c'est désormais possible

Emilie Lévêque -  02/02/2010 17:37:00 
Emilie Lévêque -  02/02/2010 17:37:00 

Un décret prévoit le licenciement d'un fonctionnaire s'il refuse trois offres d'emploi suite à une réorganisation de son administration. Pour Eric Woerth, rien de plus "normal". Les fonctionnaires dénoncent une sape de leurs droits fondamentaux.

C'est quoi exactement ce décret ?

Il ne s'agit encore que d'un projet, dit sur à la "réorientation professionnelle des fonctionnaires de l'Etat". Ce texte accompagne la loi de mobilité sur la fonction publique adoptée en juillet 2009. Il sera présenté le 11 février au Conseil supérieur de la fonction publique, pour validation.

Alors c'est vrai, les fonctionnaires vont pouvoir être licenciés ?

C'est écrit noir sur blanc (voir ci-dessous) : "un fonctionnaire qui refuse successivement trois postes (...) peut être licencié". Mais il ne s'agit quand même pas d'un licenciement économique comme dans le secteur privé. Avant d'en arriver là, la route est plus tortueuse : un fonctionnaire dont l'emploi a vocation à être supprimé devra être réorienté professionnellement. Pendant ce temps, il reste à la disposition de l'administration qui peut lui demander d'effectuer des missions temporaires. Dans tous les cas, il touche l'intégralité de son salaires et primes. Mais s'il refuse successivement trois affectations, il sera mis en disponibilité, c'est-à-dire sans travail ni salaire, ou en retraite d'office. C'est dans cette situation que l'agent, qui refuserait à nouveau trois postes en vue de sa réintégration dans la fonction publique, pourra être licencié.

Et pourquoi d'abord les fonctionnaires ont la sécurité de l'emploi ?

Tout d'abord, cette garantie n'est pas sans faille. Un fonctionnaire peut déjà aujourd'hui être révoqué s'il commet une faute grave ou s'il est destitué de ses droits civils, ou encore s'il perd la nationalité française. Il s'agit dans ces cas là d'une sanction. C'est là que le bât blesse : dans le cas de la réorientation professionnelle, l'agent n'aura pas commis de faute mais sera "victime" de restructurations décidées par l'Etat. Par ailleurs, la garantie de l'emploi des agents de la fonction publique n'est pas qu'un "luxe", rappelle Anna Baltazar, secrétaire générale de la Fédération des fonctionnaires de Force ouvrière : elle permet d'assurer "la sécurité des missions de service public et la neutralité de l'emploi public".

S'ils refusent des postes, c'est qu'ils ne veulent plus travailler ?

C'est le grand patron qui l'affirme : "Si la personne refuse [NDLR : une troisième affectation], c'est qu'au fond elle n'a plus envie de travailler dans l'administration", a déclaré Eric Woerth. Il n'y a "pas de raison que l'administration continue à ce moment-là à payer", a ajouté le ministre de la Fonction publique. "C'est une provocation !", réagit Brigitte Jumel, secrétaire générale des fonctionnaires CFDT. "Ce n'est pas vrai que les fonctionnaires ne veulent pas travailler, mais pas à n'importe quelles conditions. Avec les suppressions d'emplois massives qui tombent à l'heure actuelle dans la fonction publique, les choix seront de plus en plus restreints", ajoute-t-elle. "Le poste que sera contraint d'accepter l'agent entraînera nécessairement pour lui une mobilité géographique forcée, une modification de sa situation fonctionnelle et familiale", renchérit Anne Baltazar.

Combien d'agents pourraient être visés ?

Les organisations syndicales craignent que le dispositif soit utilisé abusivement afin de remplir les objectifs financiers de la révision générale des politiques publiques (RGPP), qui doit "moderniser la fonction publique". Celle-ci prévoit notamment une vaste réorganisation de la fonction publique départementale, qui pourrait toucher 100.000 postes.

 Ce décret va-t-il mettre le feu aux poudres dans la fonction publique ?

Il y a de grandes chances. Cette réforme s'inscrit "dans un contexte déjà déplorable de réduction des effectifs de la fonction publique", rappelle Brigitte Jumin. Conformément à la règle du non remplacement de un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, 33.749 postes équivalents temps plein de fonctionnaires devraient être supprimés cette année, après 30.600 postes en 2009 et 22.900 en 2008. Une politique que fustigent les syndicats de fonctionnaires. Sans parler du projet de réformer le mode de calcul de leur retraite (remise en question du calcul de la pension sur la base du salaire  des 6 derniers mois de carrière) annoncé récemment par le Premier ministre François Fillon. Le décret sur le licenciement pourrait bien être la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Attendons-nous à des défilés de fonctionnaires dans la rue en 2010.

Publié dans ACTUALITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article