JOUNEE MONDIALE de la SCIENCE.... Saints et Saintes à Honorer

Publié le par le chaponoir




10 novembre : Journée Mondiale de la science au service de la paix et du développement



10 novembre : Journée Mondiale de la science au service de la paix et du développementLes représentants des communautés scientifiques à travers le monde animent de nombreuses manifestations et discussions à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement.

Décidée par la Conférence générale de l’UNESCO à sa 31e session, la Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement est un événement annuel célébré pour rappeler l’engagement pris à Budapest à l’occasion de la Conférence mondiale sur la science, organisée par l’UNESCO en coopération avec l’ICSU en 1999. La Journée a pour objectif de sensibiliser l’opinion publique à l’importance de la science et de combler le fossé entre la science et la société.



Saints, Saintes et Fêtes du Jour

Saint Léon le Grand
Pape (45 ème) de 440 à 461 (+ 461)

Il devint Pape à une époque troublée. C'était la lente agonie de l'empire romain sous les coups des invasions des Francs, des Wisigoths, des Vandales, des Huns, des Burgondes. Pour l'Eglise, c'est le risque d'éclatement en de nombreuses hérésies. En particulier les monophysites qui acceptaient la divinité du Christ mais refusaient qu'il soit vraiment homme ; les nestoriens qui acceptaient que Jésus soit vrai homme, mais pas vraiment le Verbe de Dieu. Il apporta son soutien à Flavien, le patriarche de Constantinople par une lettre dogmatique " le tome à Flavien ", qui sera la base de la définition du concile christologique de Chalcédoine (451) quelques années plus tard : Le Christ-Jésus réunit en sa seule personne toute la nature divine et toute la nature humaine. En 452, il sauve Rome des hordes d'Attila, mais ne peut empêcher le sac de Rome par les Vandales en 455. Dans cet Occident démoralisé, il reste le seul et vrai recours moral.
Le pape Benoît XVI, le 5 mars 2008:
Elu en 440, son pontificat dura plus de vingt ans, dans un temps troublé. "Les invasions barbares, l'affaiblissement de l'autorité impériale en occident, une forte crise sociale poussèrent l'Evêque de Rome à jouer un rôle notable jusque dans les affaires politiques". Ainsi en 452 Léon rencontra Attila à Mantoue dans l'espoir de dissuader les huns de poursuivre leurs opérations dans le nord de l'Italie. Trois ans plus tard il traita avec Genséric qui s'était emparé de Rome afin que soient épargnées du pillage les basiliques du Latran et du Vatican, ainsi que St.Paul hors les murs, dans lesquelles la population avait trouvé refuge.
A travers ses nombreuses homélies et lettres, Léon I démontre "sa grandeur dans le service à la vérité et à la charité, dans l'exercice assidu du langage, théologique et pastoral à la fois... Toujours attentif aux fidèles et au peuple de Rome, il avait aussi le souci de la communion entre les Eglises locales, ce pourquoi il fut l'infatigable promoteur de la primauté romaine". Sous son pontificat se tint le Concile de Chalcédoine, le plus important de tous les précédents puisqu'il "affirma l'union en la personne du Christ des natures humaine et divine, sans confusion ni séparation".
Ce Pape, a souligné Benoît XVI, évalua de manière aigüe la responsabilité du successeur de Pierre, dont la mission est unique dans l'Eglise car "seul cet apôtre a reçu ce qui a été annoncé aux autres. Tant en orient qu'en occident", saint Léon a su exercer cette responsabilité en intervenant ici ou là mais toujours avec prudence, fermeté et lucidité, que ce soit par écrit ou par le biais de ses envoyés. Il démontra combien l'exercice de la primauté romaine était, comme elle l'est aujourd'hui, pour servir efficacement la communion qui caractérise l'unique Eglise du Christ".
"Conscient du caractère transitoire de la période dans laquelle il vivait -a précisé le Saint-Père-, d'une période de crise entre la Rome païenne et la Rome chrétienne, Léon le grand sut rester proche des gens, du peuple et des fidèles par son action pastorale et sa prédication. Il liait la liturgie à la vie quotidienne des chrétiens", démontrant que la "liturgie chrétienne n'est pas l'évocation du passé mais l'actualisation de réalités invisibles en action dans la vie de chacun de nous".
Source: AG/LEON LE GRAND/... VIS 080305 (530)

Autres Saints et Saintes du Jour

Saint Adelin (+ 910)
Saint Aedth Mac Brice (6ème s.)
Bienheureux Ambroise de Massa Franciscain (+ 1240)
Saint André Avellin Prêtre théatin (+ 1608)
Bienheureux André de Baudiment (+ 1142)
Saint Anien évêque d'Alexandrie (1er s.)
Saint Arsène de Cappadoce Moine (+ 1924)
Saint Baudolin ermite au bord du Tanaro (8ème s.)
Saint Constantin de Géorgie (+ 842)
Saint Démétrien d'Antioche Evêque d'Antioche (+ v. 260)
Saint Elaeth (6ème s.)
Saint Georges du Puy (+ 84)
Saint Gobrien de Vannes Evêque de Vannes (+ 735)
Saint Guerambaut (+ 965)
Saint Jean de Ratzebourg (+ 1066)
Bienheureux Joaquín Piña Piazuelo (Acisclo) religieux de l’Ordre de Saint-Jean de Dieu et martyr (+ 1936)
Saint Juste de Rochester Archevêque de Cantorbéry (+ 632)
Saint Luseur (+ 99)
Saint Milos martyr (4ème s.)
Saint Moniteur (5ème s.)
Saints Narsès et Joseph Martyrs en Perse (+ 343)
Noé Patriarche de l'Ancien Testament
Saint Oreste martyr à Tyane en Cappadoce (4ème s.)
Saint Probe évêque de Ravenne (?)
Saint Space (+ 362)
Sainte Théoctiste (6ème s)
Sainte Théophania (+ 893)
Saint Tibéry (4ème s.)
Saint Tryphon martyr (+ v. 251)



LEON 1er le Grand

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article