ON EST PRÊT en VALROMEY POUR VACCINER LES B.....

Publié le par le chaponoir






ON PREPARE l'électriquement le cimetière à Artemare


Grippe H1N1: début mardi de la campagne de vaccination pour le personnel hospitalier prioritaire

PARIS — La campagne de vaccination contre le virus de la grippe H1N1 commencera mardi pour le personnel hospitalier prioritaire, vacciné sur son lieu de travail, et "après les vacances de la Toussaint" pour les autres, a annoncé lundi le ministère de la Santé.

Selon la liste rendue publique par le Premier ministre François Fillon fin septembre, les personnels de santé prioritaires sont ceux travaillant dans la réanimation néonatale et pédiatrique ou ceux côtoyant des patients grippés ou porteurs de facteurs de risque.

Hormis pour le personnel hospitalier dans son ensemble, la vaccination interviendra dans les 1.080 centres mis en place pour l'occasion sur tout le territoire.

Des précisions devraient être fournies dans le courant de la semaine, a-t-on indiqué au ministère.

Après les personnels de santé cités, seront prioritaires dans l'ordre les femmes enceintes (à partir du 2e trimestre), l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois, les professionnels chargés de l'accueil de la petite enfance, les jeunes enfants (6 à 23 mois) et les personnes (2 à 64 ans) avec facteurs de risque.

Viendront ensuite les autres professionnels de santé, les enfants de 6 à 23 mois sans facteur de risque, les personnels d'accueil des pharmacies, les personnels des établissements médico-sociaux ne faisant pas partie des catégories précédentes, puis les plus de 65 ans avec facteurs de risque.

Fermeront la marche les 2 à 18 ans sans facteurs de risque, puis les plus de 18 ans sans facteurs de risque.

Un bébé de 11 mois, hospitalisé à l'hôpital Necker-Enfants malades à Paris depuis vendredi, est décédé dimanche matin de la grippe H1N1.

La livraison d'un premier million de doses avait été annoncée par le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux pour "vers le 15 octobre".

ON est prêt

Le Valromey se fera vacciné dans la grande ville, dans le grand gymnase, ou les effluves présidentiels subsistent,

(Combien de fois sous l’ancienne législature, les réparations nécessaires à l’entretien ont été payés par le Conseil général, source officielle 2 fois au moins, si ce n’est 3)

Un gymnase, d’après les confidences d’un conseiller général a coûté cher à la collectivité.

Et, les protections de la falaise, tient on en parle plus, les subventions auraient été versées, les travaux où en sont ils, un ciateux devrait le savoir ! S’il le sait, cache-cache dossier, nouveau jeu communal.

 

Que rapporte à une commune l’emprunt de son espace pour une réquisition, qui pénalise les enfants des écoles, tous les sportifs, qui n’auront plus de vestiaire, s’il attrape la grippe sur le stade ils n’auront pas loin à aller pour se faire piquer, Aie ! Trop tard !

Tant pis, le cimetière est proche, les employés sont en train de le bichonner ! Est ce pour la Toussaint ou les pertes de la vaccination

Les paysans seraient heureux directement du producteur au consommateur, une agence de pompe funèbre devrait obtenir facilement une concession à la cantine (ex) des élus

 

ASSEZ plaisanté, déjà 33 personnes nous ont quitté, cette S… de grippe HINI fait des dégâts, mais la grippe dite ordinaire ne fait plus, et pourtant on n’a pas réquisitionné gymnase et cimetière.

 

Qui va faire les piqûres, est ce que le cabinet infirmier de la mairesse à l’exclusivité comme beaucoup le dise, ne serait ce pas un abus de pouvoir ? Un conflit d’intérêt (rappelons celui avec le comité des fêtes, et le turbin entre monsieur et madame à la mini crèche, sans omettre le véhicule acheté à l’entreprise d’un conseiller municipal (sans appel d’offre, selon certaines sources)

 

Dans le Valromey on n’est pas à cela le président de l’office de tourisme qui embauche sa nièce sans convocation du bureau, nous sommes de plus en plus sous les dictatures de certains.

Tout le monde regarde, se félicite d’une belle course organisée pour le bon plaisir de certains, les désagréments de tous, on s’en moque comme de sa chemise…sale

 

Qui aura un jour le courage de mettre son nez dans les affaires, sans attendre que les scandales éclatent, chacun veut sauver ses tirelires, avec l’EPAD, n’est ce pas une affaire de tirelire rien d’autre.

 

L’hôpital de Belley est en difficulté, mais a-t-on entendu un seul administrateur, refuser l’argent des jetons de présence !

 

Il y en a des administrateurs au multiple « casquette ».

 

Le comité de défense est toujours absent, les dirigeants sont retournés en Savoie promouvoir le tourisme, nouveauté à voir et à revoir une attraction unique en France « Le nain à col rouge touristique » (suivez les flèches, au départ du camping d’Aix les Bains)

 

Pour Artemare : Les resto du cœur n’ont plus de salle au gymnase, où les malheureux vont-ils aller, nous espérons que tout a été prévu, on a inauguré en grande pompe «  la maison des pauvres » si c’est pour virer les pauvres actuels, cela serait grave, on a entendu sous l’ancienne législature que les HLM  amenait la racaille et autres inconvénients, ne doit t’on pas s’attendre à tout !


Propositions de dépannage pour les resto du coeur 


 















UN REEMPLOI                                                                                UN NOUVEAU PRÊT

Publié dans ECHOS DIVERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article